A eux cinq, Quectel, Fibocom, Telit Cinterion, Semtech et u-blox détiennent près de 75% du marché des modules IoT cellulaires

Berg-IoT-module

En 2023, il a été livré 423 millions de modules radio cellulaires destinés à l’Internet des objets (IoT), un nombre en recul de 3% par rapport à l’année précédente. Les ventes ont quant à elles connu une baisse en valeur de 9% à 5,4 milliards de dollars. Selon la société d’études Berg Insight, ce recul est largement dû aux niveaux élevés de stocks chez les utilisateurs, provoqués par le changement de comportement d'achat lors des pénuries de composants.

En 2023, ajoute l’analyste, les cinq plus grands fournisseurs de modules cellulaires (Quectel, Fibocom, Telit Cinterion, Semtech – depuis le rachat de Sierra Wireless – et u-blox) détenaient à eux cinq 72% du marché en valeur.

L’avenir reste néanmoins au beau fixe. D’ici à 2028, les livraisons de modules IoT cellulaires devraient croître en moyenne de 13% par an pour atteindre 786 millions d’unités, anticipe Berg Insight. Selon la société d’études, la croissance rapide des ventes de modèles LTE Cat-1bis (1) est actuellement la tendance la plus forte du marché. Alors que le lancement par le chinois Unisoc de la première puce LTE Cat-1bis date de 2019, les modules LTE Cat-1 bis représentent déjà plus de 100 millions d'unités en volume annuel et devraient rester la catégorie la plus importante tout au long de la période de prévision.

Les puces LTE Cat-1bis sont désormais disponibles auprès de près de dix fournisseurs, dont la plupart sont d’origine chinoise. Le prix des modules compatibles est tombé sous la barre des 5 dollars pièce en grands volumes sur le marché chinois, là où ils sont largement utilisés dans des produits tels que les terminaux de point de vente, les dispositifs de suivi d'actifs, les équipements télématiques pour véhicules et les compteurs intelligents.

La technologie LTE Cat-1bis devient également une option populaire sur d'autres marchés, en particulier dans les régions où les réseaux 4G LTE devraient rester opérationnels dans un avenir prévisible, constate par ailleurs Berg Insight. Néanmoins, le coût des modules LTE-M est toujours inférieur à celui des modules LTE Cat-1bis et les modèles LTE-M constituent encore l'option la plus populaire pour les appareils IoT dotés d’exigences plus strictes en matière de consommation d'énergie et de long cycle de vie.

Le LTE-M étant prêt pour la 5G, pointe encore la société d’études, il convient aux objets connectés qui resteront sur le terrain pendant plus de dix ans, ce qui pourrait s'avérer crucial alors que les opérateurs mobiles des marchés avancés devraient commencer à éteindre leurs réseaux 4G LTE à la fin de cette décennie.

Sur les segments haut débit, la 5G, de son côté, commence à remplacer les variantes 4G LTE haut débit dans des catégories de produits telles que les voitures connectées, les box pour accès sans fil large bande fixe (FWA, Fixed Wireless Access) et les routeurs IoT.

A ce titre, précise ABI Research, la disponibilité de modules 5G RedCap (2) commence à se généraliser et ceux-ci vont remplacer les modules LTE Cat-4 et LTE Cat-6. L’adoption de la technologie RedCap devrait s’accélérer en 2026-2027, lorsque la couverture des réseaux 5G SA (et les tarifs associés) se seront améliorés. Pour l’heure, Berg Insight a identifié dix fournisseurs de puces radio cellulaires qui ont lancé ou prévoient de lancer des circuits compatibles 5G RedCap.

(1) Le LTE Cat-1bis, introduit en 2016 dans la Release 13 des spécifications 3GPP, se pose en solution alternative au LTE Cat-1 en n’imposant qu’une seule antenne de réception (Rx). Toutes les autres caractéristiques du LTE Cat-1, telles que les débits de données et les protocoles des liaisons montante et descendante, restent les mêmes.

(2) Introduite dans la Release 17 des spécifications 3GPP, fonctionnellement "gelée" en 2022, l'extension RedCap, rappelons-le, est conçue pour les objets connectés dont la complexité est moindre que les smartphones, mais qui nécessitent des vitesses de transmission plus rapides que celles assurées aujourd’hui par les technologies LTE-M ou NB-IoT. La technologie bénéficie en outre des déploiements à grande échelle des réseaux 5G NR.

Vous pouvez aussi suivre nos actualités sur la vitrine LinkedIN de L'Embarqué consacrée aux réseaux LPWAN et 5G pour l’Internet des objets : LPWAN & 5G